Lycée technique d’Ettelbruck


PNG - 13.1 kb
JPEG - 380.4 kb

The Lycée Technique Ettelbruck (1300 students/200 teachers, trainers) is one of the technical secondary schools directly under the hierarchy of the Ministry of Education. The Ministry together with the principals and their teams manage the secondary schools that offer pathways to youngsters from 12 to 16 (compulsory). Technical secondary education comprises furthermore the technical regime and vocational training including apprenticeship.

Team involved in the project

Jos NOESEN
Beside a long experience on European and national level on different subjects related to the Copenhagen process and its developments (EQF, ECVET, Guidance, validation etc.) J. Noesen initiated in 2005 the first national analysis regarding the drop out phenomena in Luxembourg; being at that time responsible for the Action locale pour jeunes he developed together with his colleagues some of the measures for reintegrating these youngsters in qualifying pathways; at the Lycée Technique Ettelbruck he is now coordinating the project developing strategies to prevent early school leaving.

Laurent STORCK
Member of the management staff of the Lycée technique Ettelbruck, head of the “Régime préparatoire” has a long experience on one side in teaching these youngsters at risk: nowadays he has as member of the management staff to face the problem on a larger scale; because of this knowledge and understanding he is involved in the project of the above mentioned project as the representative of the school.

Claire RUSSON-FRIEDEL
Psychologist
http://www.cpos.public.lu/cpos/personnel/index.html
Works at the Centre de Psychologie et d’Orientation Scolaires as a school psychologist and guidance counsellor (since 1997), coordinating role in the evaluation and development of guidance, counselling and prevention practices in secondary schools (since 2007), policy advising tasks in the field of guidance and ESL (since 2011).

Nouvelle traduction : 20. Lycée technique d’Ettelbruck


PNG - 13.1 kb
JPEG - 380.4 kb

Le Lycée Technique d’Ettelbruck (1300 élèves/200 enseignants et formateurs) est l’un des établissements secondaires techniques à être sous l’égide du Ministère de l’éducation. Le Ministère, ses dirigeants et ses équipes sont responsables des écoles secondaires qui proposent des parcours d’éducation aux jeunes de 12 à 16 ans (enseignement obligatoire). L’éducation secondaire technique comprend en outre le régime technique et la formation professionnelle, dont l’apprentissage.

Équipe impliquée dans le projet

Jos NOESEN
En plus d’une longue expérience au niveau national et Européen sur différents sujets liés au processus de Copenhague et à son développement, Beside a long experience on European and national level on different subjects related to the Copenhagen process and its developments (EQF, ECVET, direction, validation, etc.) J. Noesen a inité en 2005 la première analyse nationale concernant le phénomène du décrochage scolaire au Luxembourg ; étant à cette époque responsable de l’Action locale pour jeunes, il a développé avec ses collègues queqlues-unes des mesures visant à réintégrer ces jeunes dans des filières qualifiantes. Au Lycée Technique d’Ettelbruck, il coordonne désormais les projets de stratégies en développement pour prévenir le décrochage scolaire.

Laurent STORCK
Membre de l’équipe de direction du Lycée technique d’Ettelbruck, responsable du “Régime préparatoire”, il a une longue expérience d’enseignement des jeunes présentant des risques de décrochage scolaire ; aujourd’hui, en tant que membre de l’équipe de direction, il a à faire face à ce problème à une plus grande échelle. Du fait de cette connaissance et de cette compréhension, il est impliqué dans le projet TITA en tant que représentant de l’école.

Claire RUSSON-FRIEDEL
Psychologue
http://www.cpos.public.lu/cpos/personnel/index.html
Travaille au Centre de Psychologie et d’Orientation Scolaires comme psychologue scolaire et conseillère d’orientation (depuis 1997). A un rôle de coordination dans l’évaluation et le développement des pratiques d’orientation, de conseil et de prévention dans les écoles secondaires (depuis 2007). Tâches de conseil en matière de politiques dans les domaines de l’orientation et du décrochage scolaire (depuis 2011).